Comment sont organisés les travaux de la 2ème phase d’études ?

Le but est de définir le scénario final qui permettra le lancement ultérieur des études complémentaires, indispensables à la déclaration d’utilité publique du projet.

Le dossier relève de la responsabilité du Préfet de la Région Auvergne. Il est le coordonnateur des études du projet. Le Préfet préside un Comité de pilotage très restreint. Plusieurs instances de concertation ont été mises en place :

  • Commission consultative regroupant les élus (parlementaires, conseillers régionaux et régionaux, maires, etc …)
  • Ateliers techniques réservés aux techniciens, experts, associations…
  • Ateliers citoyens pour les personnes intéressées.
  • Réunions publiques.

Ce dispositif présente l’intérêt d’organiser le débat de façon thématique mais à contrario il le segmente, le cloisonne, de façon très malheureuse. En effet le caractère confiné des travaux de chaque atelier interdit à ceux qui s’intéressent au dossier d’avoir l’indispensable vue d’ensemble  sur son évolution. Ceci doit appeler à la vigilance sur le résultat de la concertation car la procédure n’aura guère eu le caractère contradictoire nécessaire. De plus, RFF  sera seule à même de faire la synthèse des travaux. Quant aux élus, ils ont été parqués dans une Commission consultative qui n’a de consultative que le nom puisque la Commission n’est jamais réunie et que le Préfet de la Région Auvergne a bien fait comprendre que le dossier était entre ses mains et qu’il n’avait pas l’intention de s’en laisser compter. A bon entendeur, salut !

Ce contenu a été publié dans Evolution du dossier. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.