Courrier d’Yves FROMION à Rémy Pointereau au sujet de la liaison LGV POCL- Lyon Nantes

Monsieur le Président,

Comme vous avez pu le constater à la lecture du quotidien La République du Centre du 22 mai, le directeur du projet POCL, monsieur Didier ROBLES, évoque avec insistance l’idée déjà émise à Bourges de faire de la future ligne POCL un élément de « la transversale Nantes-Lyon-Marseille ».

Ce concept consisterait à faire circuler des rames LGV sur le réseau existant Nantes-Orléans, puis à leur permettre, après Orléans, d’emprunter la ligne POCL vers Lyon et Marseille. Cette perspective paraît intéressante à première vue car elle ressuscite  la liaison « Lyon-Nantes » chère au cœur des Berruyers et des Vierzonnais.

Oui mais…. ce projet est en fait une double peine pour le Cher et pour Bourges.

En effet, la gare d’Orléans-Les Aubrais ne permettant pas, comme me l’a confirmé RFF, à des rames TGV venant de Nantes de manœuvrer pour emprunter la future ligne POCL tracé Ouest, il faudrait nécessairement réaliser le tracé Médian pour permettre aux rames TGV venant de Nantes de remonter au nord d’Orléans pour se connecter à la ligne POCL  Médian et ensuite redescendre vers Nevers et Lyon.

L’hypothèse de la desserte Nantes-Orléans-Lyon exclut donc le tracé Ouest avec les conséquences que vous savez pour le Cher, Bourges et la connexion POLT à Vierzon.

Mais il y a pire encore, si l’on peut dire, pour Bourges, car cette liaison LGV Nantes-Orléans-Lyon « tuera » évidemment notre ligne classique Lyon-Nantes par Bourges.

Je me suis élevé contre ce projet inacceptable pour le Cher, mais j’observe que je suis bien seul dans ce combat contre RFF qui cherche tous les moyens pour privilégier le tracé Médian.

Je me fais donc un devoir de vous alerter à nouveau car je ne partage pas l’opinion selon laquelle il faut à tout prix dissimuler les divergences et les renvoyer à plus tard. Je crois qu’il n’y aura pas de plus tard quand RFF aura fait prévaloir, comme elle s’y attache avec une détermination sans faille, le tracé MEDIAN.

Je ne souhaite pas que mon département et la ville de Bourges soient les dindons de la farce LGV POCL. Je suis attaché comme vous à ce projet mais à la condition qu’il serve réellement notre territoire.

 Connaissant votre engagement ferme et déterminé en faveur du tracé POCL Ouest, je vous demande de prendre position contre la nouvelle initiative prise par RFF qui consiste à privilégier les intérêts de Nantes au détriment de ceux de Bourges, de Vierzon et plus largement du Cher.

Je vous prie d’agréer, monsieur le Président, l’expression de mes sentiment les meilleurs.

 Yves FROMION
Député du Cher
Président du Pays Sancerre-Sologne
 
 
 

 

Ce contenu a été publié dans Ce qu'ils en disent. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.